Productions extérieures

Les moissonneurs de la Baie, 2015

Film documentaire de Michel Quinejure - Les films d'ici - France télévisions

Prix du film des Mémoires de la Mer 2016

La Baie de Somme s'ensable. Les marins pêcheurs sont devenus pêcheurs à pied. Ils ont abandonné leurs bateaux pour des tracteurs afin d'accéder aux gisements, loin de la côte. C'est toute une économie qui s'organise autour des richesses végétales et des coquillages, localement mais aussi avec la Hollande ou l'Espagne.

Aux premiers jours du printemps, 140 coupeurs de passe-pierres et d'oreilles de cochon traversent à pied les fossés escarpés de la baie. Ils profitent de la marée basse pour extraire les précieuses herbes comestibles des vasières. L'été, les verrotières s'enfoncent dans les sédiments mouvants à la recherche des néréides, de longs vers qui grouillent sous leurs pieds, utilisés comme appâts pour la pêche. A l'automne, ils rejoignent les 340 ramasseurs de coques dans le désert de sable, à l'entrée de l'estuaire. "Les moissonneurs de la Baie" vivent ici au gré des saisons et des marées, en parfaite symbiose avec la baie, généreuse terre nourricière. Ce film est le nouvel opus d'une trilogie consacrée à la Baie de Somme après "Baie des songes" et "Chasseurs sur une île flottante".

http://www.lesfilmsdici.fr/fr/catalogue/5065-les-moissonneurs-de-la-baie.html

Les gens d'à bord, 2015

Film documentaire de Marc Gossard - Co-production : France 3 Picardie - France Télévisions - L'Oeil Sauvage - Les Filmeurs Production, avec le soutien de la Région Picardie, du CNC et des Voies Navigables de France

Ce film, témoin d'une culture populaire qui s'éteint, fait appel aux récits des derniers "pénichiens" et évoque une profession en pleine mutation : la batellerie.

Cet univers se transmettait de générations en générations. La crise des années 70 l'a condamné à la disparition. Reste une jeune génération de bateliers dont le métier a profondément muté. Salarié, cantonné à des tâches répétitives sur des parcours réduits et routiniers, le batelier d'aujourd'hui n'a plus grand chose à voir avec le mythe de "l'homme de Picardie" ou d'ailleurs ! A Longueil-Annel, près de Compiègne, au cœur de la cité des bateliers, plusieurs mariniers, couples retraités, racontent leurs racines, leurs parcours, leur batellerie.

http://lesfilmeursproduction.com/les-gens-d-a-bord/

Lettres filmées d'Algérie. Des soldats à la caméra, 1954-1962, 2015

La direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense présente, en coédition avec les éditions Nouveau Monde, l'ouvrage "Lettres filmées d'Algérie", de Jean-Pierre Berthin-Maghit.

Pendant 27 mois, entre 1955 et 1962, des soldats du contingent se sont transformés en cinéastes amateurs. Ils ont pris leur caméra comme d'autres leur appareil photographique. Non pas dans le but d'organiser une projection avec leurs camarades, mais pour donner, à leur famille, des nouvelles de leur vie de militaire, et ainsi les rassurer.

Ces très jeunes soldats offrent le contre-champ de la guerre, eux qui sont partis pour l'Algérie afin de "maintenir l'ordre", puis de pacifier et qui, en même temps, découvrent une terre inconnue.

En confrontant tous ces fragments de vie, il se dégage une réalité commune, une "contrehistoire" d'anonymes qui témoignent d'autre chose que des évènements. Comment chacun prend place dans la guerre d'Algérie et comment la petite histoire fait effraction dans la grande. Car malgré leur présence au cœur des combats, les soldats-cinéastes ne nous disent rien de l'acte de guerre.

L'auteur a rencontré 38 de ces soldats-cinéastes, et les a mis face à leur propres images (au total 72 films). Par ce dispositif, il met en regard, au présent, mémoire des soldats et mémoire des images afin de restituer une expérience de leur guerre. A travers ce contexte "hors champ", ces voix en disent long sur le poids du social et du politique qui a entouré le vécu des cinéastes : autocensure, masque social, omniprésence du danger dans ce contexte de guerre, refoulement. Un très beau travail d'historien qui a su faire un pas de côté pour donner un autre regard, à travers le témoignage d'acteurs de la guerre d'Algérie. L'ouvrage est accompagné d'un DVD contenant deux heures d'archives inédites.

Les gens du sucre, morceaux d'histoires, 2013

Film documentaire de Delphine Moreau, une coproduction Oh les films ! - France télévisions - Pictanovo

La France est la première productrice mondiale de sucre de betteraves. Chacun à leur manière, ouvriers et patrons, hommes d'usines et betteraviers retracent le destin de ces "campagnes industrielles". Comment ont-ils vécu le passage d'un capitalisme familial et rural à une agro-industrie mondialisée ?

http://ohlesfilms.blogspot.fr/2013/11/les-gens-du-sucre-morceaux-dhistoires.html