fbpx

Les Films

L’enfance à Tergnier

Détails
Réalisation : Chamseddine Bouzghaïa et les élèves de 4ème du Collège Wrésinski à Tergnier
Production : Ciné-Jeune de l'Aisne et Archipop
Montage : Chamseddine Bouzghaïa
Année : 2022
Collection : Claudine ROBERT, René VERQUIN
Durée : 01'56''
Synopsis

Récit réalisé à partir d’images d’archives, atelier en partenariat avec CINÉ-JEUNE DE L’AISNE

 

Pour le 40ème festival de cinéma jeune public organisé par CINÉ-JEUNE DE L’AISNE, Archipop est intervenu dans le cadre d’un atelier proposé aux élèves du Collège Wrésinski à Tergnier. Le travail s’articule autour du thème de l’enfance avec des archives cinématographiques du fonds Archipop représentant le territoire de Tergnier et ses alentours.

L’atelier s’est déroulé au cours d’une journée complète, le 25 mars 2022 auprès d’une classe de 4ème composée de 23 élèves. La présentation des missions d’Archipop et des archives cinématographiques sélectionnées pour l’atelier a été animée par Aurélie Bonamy, documentaliste. L’atelier s’est poursuivi avec Chamseddine Bouzghaïa, journaliste indépendant, membre du collectif La Baraque.

Objectif : Travail de création à partir d’une séquence choisie : un écrit qui deviendra une pastille sonore. Les élèves prêtent leurs voix pour incarner leurs récits fictifs s’inspirant des films amateurs. 

Plusieurs jeux d’écriture ont été proposés pour débrider l’imagination et le geste de l’écriture pour, au final, écrire un souvenir basé sur les images d’archives visionnées le matin-même. À partir de ces jeux d’écriture, il a été possible de tirer le fil jusqu’à obtenir une histoire riche.

D’autres moyens plus concrets ont été proposés pour transmettre une information et raconter une histoire : les “5 W” (quoi ? quand ? où ? qui ? comment ?), l’utilisation des 5 sens, avec des jeux où les élèves ont décrit leur environnement en n’utilisant qu’un sens imposé, les émotions, etc.

Les élèves se sont servis de tous ces jeux pour écrire un souvenir basé sur les images d’archives. Pour les moins inspirés, l’idée a été de décrire la scène qui les a le plus marqué, en prenant soin de la raconter à la première personne. Pour les plus inspirés, ils ont pu en inventer un, avec la contrainte de reprendre des éléments qu’ils ont retenus des archives. Par exemple, dans l’exemple ici restitué, on parle de fruits en cadeaux de Noël et des souliers inconfortables… 

Une fois les textes enregistrés, des effets sonores ont été ajoutés pour contextualiser et enrichir le souvenir.

Chamseddine Bouzghaïa

 

Découvrir les films ayant inspiré les élèves :

Tergnier en ruines, Chauny, Libération d’Autreville 1944

Claudine Isabelle, fête nautique à Soissons

En famille, la joie est revenue, cidrerie etc.

Corcy, Libération 28 août 1944

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Peut-être aimeriez-vous...

Atelier scolaire
Atelier scolaire
Atelier scolaire
Atelier scolaire
Atelier scolaire
Atelier scolaire